GUSTAVO RODRÍGUEZ SCELLE SON PÓKER AU BILBAO TRIATHLON

GUSTAVO RODRÍGUEZ SCELLE SON PÓKER AU BILBAO TRIATHLON

  • Le Galicien réussit sa 4º victoire consécutif pendant que Judith Corachán gagne sa première place après être deuxième les deux années précédentes.
  • Arthur Horseau finis quatrième après être à la tête de l’épreuve pendant l’étape à vélo.
  • Manon Genêt était cinquième pendant la course à pie en essayant de réussir les postes d’honneurs, mais ne put pas terminer la course à cause de problème stomacal.
  • 45 Français ont profité de l’épreuve en distance Olympique ou Half.
  • LE CA BEGLAIS TRIATHLON organise son voyage annuel au Bilbao Triathlon en déplassant jusqu’au Pays Basque une vingtaine de triathlètes.
  • L’épreuve Olympique a été réussi par l’Australienne Charlotte McShane (deuxième l’année précédente) et le vénézuélien Velasquez.
  • L’épreuve a réuni à 1.200 triathlètes qui ont concouru dans le centre de Bilbao entouré de publics.

La catalane Judith Corachán (Championne d’Espagne longue distance 2015) et Gustavo Rodriguez (Champion d’Espagne moyenne distance) se sont proclamé ce samedi vinqueurs de la VII. édition de l’épreuve de distance « Half » du Bilbao Triathlon, qui s’est disputée dans une atmosphère exposée au soleil, en fixant son record de participation de 1.200 triathlétes.

L’aspect déportif le plus remarquable celon Innevento fut le triomphe de Gustavo Rodriguez par quatrième fois consécutif en élargissant le record de victoires dans l’épreuves Bilbaines qu’il avait déjà entre ces mains. Le Galicien a commencé de façon brillante son titre de champion d’Espagne de Moyaine Distance, réussi la semaine précédente et c’est fait valoir par sa force dans l’étape à vélo, devant le nouveau champion d’Euskadi, Pello Osoro, et du catalan Eric Merino (2 fois vainqueurs Altriman), deuxième et troisième respectivement.

Le premier en sortant de l’eau fut Guillem Rojas, avantagé d’un peu plus de deux minutes par rapport à un groupe qui avait en tête à Arthur Horseau (Montpelier), Rodriguez, Okamika, avec Osoro et Merino un peu plus retardé. Arthur Horseau a dépassé a Rojas et a lidéré en solitaire l’épreuve pendant presque 20km.

Cependant, l’ex-cicliste professionnel, Rodriguez, dépasse au Alto du Vivero pour arriver à la deuxième transition avec plus de sept minutes d’avantages sur Merino et Horseau, et plus de dix avec le slovène Denis Sketako (Champion d’Europe 2016), avec l’italien Domenico Passuello en dehors de la course à cause de panne.

L’étape à pie fut un monologue du champion d’Espagne, qui prend distance par rapport à ces rivales. Arthur Horseau a éteint les efforts dans l’étape du cyclisme et c’est vue supéré par Osoro et Etik Merino. Le quatrième poste est un grand résultat pour le jeune Français dans sa première course proféssionnelle.

CORACHÁN, LA TROISIEME C’EST LA BONNE

Dans la catégorie féminine Judith Corachán a réussi sa première « txapela » à Bilbao après être deuxième les deux dernières années, après avancer près de l’objectif a la suisse Emma Bilham (gagnante aux 70.3 Pays d’Aix 2017) et à la Britannique Nikki Bartlett (3º au Pays d’Aix 2016).

La première qui abandonna la Ria fut la Britannique Hannah Drewett, avec Corachán et Bilham à plus d’une minute et demie de séparation. Manon Grenêt (Girondins de Bordeaux) sortait quatrième deux minutes plus tard, mais son visage disait déjà qu’il y avait des problèmes.

Le deuxième passage par le « Vivero » fut essentiel pour que Corachan puisse devenir la tête de course et tenir jusqu’à l’objectif à l’Arenal. La catalane combattait pour avoir quatre minutes et demie de distance contre Bilham et Nikki Bartlett, qui remontait sa position et réussissait se situer en deuxième place en dépassant Genêt, Drewett et Bilham. Manon Genêt descendait du vélo en cinquième position à quelque secondes de Bilham et Drewtt, mais sans forces à cause des douleurs de ventre, il finissait par se retirer de la course.

Pour la course à pie, Corachan avec suffisamment de temps, Bilham devient le suivant plus fort puis suivit par Bartlett. Corachan rassemble son nom comme gagnante du Bilbao Triathlon avec Gurutze Frades (2015) et Asa Lunsdström (2016).

« Je me disais à moi-même : la troisième, c’est la bonne et la victoire devait m’appartenir. J’ai souffert et je suis vraiment contente de gagner à Bilbao puis de réussir la Txapela. Ce que je sens au moment de courir est dificil de décrire et fait que je m’émotionne vraiment pendant la course », explique la vainqueuse.

MCSHANE ET VELASQUEZ RÉUSSISSENT L’OLIMPIQUE

Luis Miguel Velasquez, le Vénézuélien est le gagneur de la deuxième édition de l’épreuve « Olympique » du Bilbao Triathlon de la catégorie masculine après concourir contre l’australien Ryan Bailie, qui fut le dixième dans les jeux Olimpiques de Rio de Janeiro, et qui a du se retirer par une lésion dans la dernière étape.

Le triathlète, de 22 ans née à Caracas, a réussi la victoire suivit para les bizkaïen Xabier Tijero (deuxième) et Joannes Goitisolo (troisième).

L’épreuve fut une compétition entre les deux triathlètes depuis le début, avec l’Americain en sortant de l’eau en première place et avantagé de plus d’une minute par rapport à son rival. La montée au Vivero servit pour que plusieurs triathlètes s’unissent au final de l’épreuve et arrive ensemble au T2, pendant qu’au dernier secteur Bailie dut abandonner, en laissant que la victoire soit pour Velasquez.

« J’ai pu surpasser le mauvais moment passé du DNF. de l’année dernière pendant l’étape à vélo quand j’avais des possibilités de bien le faire. Je trouve que c’est une course vraiment jolie puis cette année j’ai voulu revenir et gagner. J’ai voulue commencer avec force pour avoir des chances de gagner la distance contre Bailie et même s’il a réussi à m’attraper au Vivero, on a decendu ensemble jusqu’à l’objectif. Ensuite, je m’attendais lui voir derrière moi vu que c’est un bon coureur mais il n’y était pas, et cela m’a permis profité de la victoire », selon le vainqueur.

Dans la catégorie féminine, l’Australienne Charlotte McShane a réussi surmonter sa deuxième place de l’année dernière, où la Chilenne Barbara Riveros s’était imposée et domina du début jusqu’à la fin, devant la championne d’Euskadi, Ibone Sánchez, et de l’Olympique à Londres Zuriñe Rodriguez, qui lui accompagna au podium.

La française Jojo Lepetit du CA Beglais Triathlon finit en sixième position après une incroyable remontée pendant l’étape a pie.

CLASIFICATION OFICIEL HALF

RÉSULTAT HOMME TEMPS FEMME TEMPS
1 Gustavo Rodriguez 4:03:16 Judith Corachán 4:35:30
2 Pello Osoro 4:11:06 Emma Bilham 4:38:37
3 Erik Merino 4:11:53 Nikki Bartlett 4:40:08
4 Arthur Horseau 4:12:49 Hannah Drewett 4:52:01
5 Ander Okamika 4:14:11 María Carrasco 5:03:49
6 Denis Sketako 4:16:17 Mireia Arrillaga Murelaga 05:10:04

* hasta no saber los resultados del control antidopaje los resultados no serán oficiales

CLASIFICATIÓN OFICIEL OLYMPIQUE

RÉSULTAT HOMME TEMPS FEMME TEMPS
1 Luis Velasques 2:01:22 Charlotte McShane 2:18:10
2 Xabier Tijero 2:09:03 Ibone Sánchez 2:25:05
3 Joanes Goitisolo 2:09:37 Zuriñe Rodríguez 2:26:24

Organizadores

Innevento sports

Patrocinadores públicos

Diputación Foral de Bizkaia Ayuntamiento de Bilbao Euskadi Basque Country

Patrocinadores privados

El Corte Inglés Taymory

Colaboradores

Mosconi Spiuk Centro Andra Mari MasBeHoy Basauri Bikes Coca-Cola
Kaiku Cafés Baque Eroski iFitness Bilbao Fundación Gorabide
Euskadiko Triatloi Federazioa