Entretien avec Andrew Starykowicz : « Je vise toujours la victoire »

Entretien avec Andrew Starykowicz : « Je vise toujours la victoire »

Votre première participation au Bilbao Triathlon s’est déroulée en 2013, lors de l’édition la plus difficile dont on se souvient de l’épreuve. Comment l’avez-vous vécue ?
Le Bilbao Triathlon 2013 a été l’une des courses les plus folles de toute ma carrière. Je me souviens surtout de deux choses. Tout d’abord de l’eau parcourant la Ria. Je me souviens que je me trouvais sur le départ et les kayaks nous avertissaient pour que nous nous placions derrière la ligne mais c’était difficile parce que le courant nous tirait vers le fond. Ce jour-là, le courant était très fort et le tournant et le tronçon étaient difficiles. La deuxième chose dont je me souviens c’est de l’encouragement du public. La météo était horrible, mais toute la ville était là pour assister à la course à pied et au tronçon à vélo, pour nous encourager et faire du bruit.

À cette occasion vous avez terminé en sixième position. Avez-vous envie de prendre votre revanche ?
Je ne parlerais pas de revanche, mais dans cette course je perdis le contrôle. Le fort courant dans la ria laissait déjà entrevoir que seuls les nageurs forts allaient s’en sortir victorieux et je sortis de l’eau en tête. Dans le segment à vélo, je souffris une panne mécanique et lors de la course à pied je commençai à me sentir mal. Ce jour-là, j’appris que je ne devais pas me bloquer si les choses se passent mal, je dois simplement continuer en gardant le sourire.

Comment avez-vous vécu l’expérience de nager dans un lieu spécial comme la ria de Bilbao ?
Nager dans un lieu si spécial représente toujours un défi et je pense que j’ai pu prouver mon expérience. J’y pris les bonnes décisions et j’espère pouvoir le prouver aussi cette année.

Ironman Texas 2016



Vous êtes le recordman du secteur cycliste dans les courses Ironman. Que représentent pour vous ces scores ?
C’est un honneur mais pas une priorité, c’est le fruit de l’entraînement et de tenter de me surpasser lorsque je participe à l’Ironman et à la moyenne distance.

Vous avez obtenu tous ces scores sur votre Orbea Ordu. Qu’est-ce que vous aimez le plus de votre machine ?
Je l’adore parce que ce vélo permet une adaptation totale grâce à sa variété d’ajustements. J’aime beaucoup le Vision Trimax, qui m’a permis d’être très rapide, personnellement c’est celui que je préfère. L’aérodynamique est incroyable et le cadre est parfait pour participer à des épreuves comme le contre-la-montre du Pro Tour ou aux Ironmans. J’apprécie aussi sa finition en carbone, son maniement et sa conduite, le freinage et sa facilité de transport.

Pour terminer, quels sont vos objectifs pour Bilbao ?
À Bilbao et dans toutes les courses auxquelles je participe, je vise toujours la victoire.

Ironman Texas 2016

Entretien avec Åsa Lundström : « J’espère bien profiter de la course ».

Entretien avec Åsa Lundström : « J’espère bien profiter de la course ».

Åsa Lundström est de retour au Bilbao Triathlon et espère renouveler la victoire remportée en 2013. La triathlète suédoise, plusieurs fois championne de son pays et habituée aux places d’honneur dans des courses comme Fuerteventura ou Arizona, s’est récemment classée pour l’Ironman d’Hawaï après avoir terminé quatrième en Afrique du Sud et est de retour à Bilbao pour exhiber sa puissance et son élégance dans les trois disciplines du triathlon.

Que souligneriez-vous de votre précédente participation au Bilbao Triathlon en 2013 ?
J’ai énormément apprécié le soutien des gens de Bilbao et de mes sponsors Orca Orbea. Bilbao est une ville charmante et j’ai adoré le paysage durant la course et dans la Ria.

Que signifierait pour vous de remporter le Bilbao Triathlon pour la deuxième fois ?
Je n’ai pas pu fêter ma dernière victoire parce que je terminai deuxième derrière la gagnante qui fut disqualifiée pour dopage. La veille, le dîner m’était resté sur l’estomac et je n’avais pas pu profiter pleinement de la course et de l’expérience. J’espère pouvoir le faire cette année, finir la course en bonne position et bien en profiter.

_71A5930 (2)

Comment avez-vous vécu l’expérience de nager dans la ria de Bilbao ?

Lors de ma dernière participation, la journée était très froide et pluvieuse. J’espère qu’il en sera autrement cette année.

Quels sont vos objectifs pour cette saison ?
Le grand objectif pour 2016, c’est l’Ironman d’Hawaï en octobre. Je participerai auparavant à quatre courses de moyenne distance dans lesquelles j’espère gagner en vitesse et en expérience.

Êtes-vous satisfaite de votre quatrième place à l’Ironman d’Afrique du Sud ?
Je me suis rendue en Afrique du Sud pour décrocher un billet pour Hawaï, un objectif qui me tenait à cœur, et j’y suis parvenue. Ma journée s’est bien déroulée et j’ai ménagé mes forces pour mieux contrôler la course. Durant l’épreuve, j’étais satisfaite du déroulement, mais au terme de celle-ci, lorsque je frôlai le podium, je pensai que j’aurais pu terminer sur celui-ci.

Qu’aimez-vous le plus de ce sport ?
L’ambiance qu’on y respire. J’aime aussi la diversité de personnes qu’on y rencontre et la possibilité d’entraîner dans les trois disciplines. J’apprécie beaucoup le mode de vie actif et sain inhérent à ce sport.

Quelles sont vos principales caractéristiques en tant que triathlète ?
Je suis forte, très solide et fiable en compétition et lors des entraînements. Je prends de l’assurance dans les courses les plus difficiles et je suis tenace pour atteindre mes objectifs.

CI1A6600 (2)

 

Organizadores

Innevento sportsTrikirol

Instituciones colaboradoras

Diputación Foral de BizkaiaAyuntamiento de Bilbao

Patrocinadores

Caja Rural El Corte Inglés

Vehículo oficial

Mercedes-Benz Aguinaga

Colaboradores

Orca FUNSTEP ITSASMUSEUM CENTRO COMERCIAL ZUBIARTE Casería de Huellar Cafés Baque Coca-Cola Hazi - Eusko Label Kaiku CuetaraHaribo Fundación Gorabide
 

Federaciones involucradas

Euskadiko Triatloi FederazioaFETRI

Patrocinadores de la Federación Española de Triatlón - Campeonato de España de Triatlon MD 2020

CSDUniverso MujerAustralMar de PulpiGoFitIberdrolaLa Liga 4Sports